La DSI peut-elle être synonyme d’innovation ?

Qu’est ce que le Hacking Éthique ?
20 mai 2021
Les EDR, miracle ou mirage de la sécurité ?
2 septembre 2021

Pendant longtemps, le service informatique représentait au sein de l’entreprise la maîtrise d’œuvre informatique. Les autres services le considéraient comme un service qui permettait de faciliter l’atteinte des objectifs. Cela passait par la mise à disposition des outils informatiques et comportait notamment :

  • Le développement des applications cœurs de métier
  • Le maintien opérationnel des infrastructures techniques

Aujourd’hui, le rôle des DSI a évolué. Elles se concentrent sur des activités qui peuvent apporter plus de valeur à l’entreprise. Cela vise à porter le changement au sein de l’organisation et être un moteur d’innovation.

 

 

L’arbitrage à faire par les DSI…

Pour être le moteur de la stratégie et de l’innovation, la DSI doit répondre à une double problématique :

  • Se libérer des tâches à la plus faible valeur ajoutée,
  • Monter en compétences et en maturité sur des activités à forte valeur ajoutée. Cela permettra le passage d’un service informatique « centre de coûts » à une direction des systèmes d’information génératrice de valeur.

Selon l’expertise du cabinet LPB Conseil, voici des activités pouvant être portées par un service informatique ou une DSI et leur positionnement en fonction de :

  • Leur valeur ajoutée à être réalisée en interne et maîtrisée par la DSI
  • Leur appartenance au « Service Informatique » ou à la DSI

 

Un changement à tous les niveaux de l’entreprise…

Pour qu’une DSI puisse réellement changer de positionnement et prendre cette posture de moteur de la stratégie et de l’innovation de l’entreprise. Elle doit faire une transformation tant sur le plan des compétences que sur celui de l’organisation pour supporter ce changement de paradigme.

Pour ce faire, la DSI doit avoir des équipes avec des compétences tant techniques que fonctionnelles, avec une très bonne compréhension des enjeux métiers pour porter le large périmètre sur lequel la DSI est amené à intervenir.

Elle doit par ailleurs, connaître les limites de son champ d’actions. En effet, elle doit être en mesure de structurer les échanges d’informations entre les différentes fonctions sans se substituer aux directions métier elles-mêmes qui doivent porter la transformation de leurs propres processus et conserver la totale souveraineté de leurs choix sur les aspects fonctionnels.

Enfin la DSI doit être en mesure de valoriser son expertise technique et son apport à l’ensemble de l’organisation de par son savoir-faire sur des sujets à forte valeur ajoutée.

 

Pour conclure…

Le rôle des DSI a évolué dans les années passés à travers l’externalisation du progiciel et l’infogérance de ses infrastructures dans une approche « as a Service ».

Ce rôle continuera à évoluer dans les années à venir. Le challenge majeur pour les DSI est de savoir se recentrer sur les bonnes activités qui doivent lui incomber aujourd’hui. Enfin, elle doit également faire en sorte que les autres directions comprennent son positionnement.

gdpr-image
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En utilisant ce site internet, vous autorisez notre Politique de Gestion des Données Personnelles.
En savoir davantage